Du changement au sommet du web mondial


Les géants d'internet dont Google, Yahoo! et consorts animent l'actualité du commerce en ligne en France comme dans le reste du monde. Passage en revue des actus à ne pas rater ces derniers jours.

Les chiffres de la semaine : 


  • 135 milliards USD : la somme que vont investir les marketeurs pour lancer de nouveaux produits et services de marketing digital aux États-Unis en 2014. (source : ad-exchange)
  • 350 millions : le nombre de publicités indésirables retirées d'AdWords en 2013. (Source : pro.clubic.com)
  • 10 à 20 % : la progression en ROI des entreprises qui maîtrisent l'utilisation du Big data, selon McKinsey. (source : ad-exchange)

Google épingle les réseaux de liens factices d'Expedia

La rumeur enfle depuis le début de l'année sur les forums spécialisés : Google aurait pénalisé le site du voyagiste Expedia en raison d'un trop grand nombre de liens artificiels recensés sur le site. Même si aucune des parties concernées n'a confirmé, ni infirmé la nouvelle, SearchMetrics avance une preuve presque irréfutable : entre le 12 et le 19 janvier 2014, la plateforme aurait perdu 25 % de sa visibilité. Sur la même période, le cours de la société a glissé de 4 % à New York, un concours de circonstances que n'a pas manqué de souligner le site NenadSeo.



Le potentiel e-commerce de la Chine talonne celui des USA

Le cabinet Forrester Research a publié en début d'année un rapport détaillé, analysant les perspectives d'évolution du e-commerce selon les données recueillies en 2013. Dans cette étude, la Chine apparaît comme le second plus important marché des ventes en ligne l'année dernière. Cet immense pays concentre à lui seul 13,6 % des achats online réalisés dans le monde. Le Japon et la Corée du Sud le suivent de près, juste devant le Royaume-Uni, premier État européen du classement. Les performances de la Chine sont remarquables, sachant que seul un cinquième de sa population utilise régulièrement les boutiques en réseau. Forrester Research s'attend dès lors à voir le pays rivaliser avec les États-Unis en termes de potentiel e-commerce et volumes de ventes dans les années à venir.




Les e-marchands français peu prisés des clients étrangers

Le bureau d'études OC&C Strategy Consultants estime dans son dernier rapport que les sites e-commerce français n'attirent pas assez d'acheteurs étrangers en 2013. Seuls 31 % du trafic des boutiques en ligne françaises proviennent de l'extérieur, alors qu'aux États-Unis ou en Allemagne, ce chiffre gravite autour de 50 %. Cette « exception » française explique sans doute les 700 millions d'euros de déficit commercial du e-commerce hexagonal, loin des 870 millions d'euros d'excédents commerciaux du Royaume-Uni et des 130 millions d'euros des États-Unis. Maigre consolation, seules les plateformes des marques de luxe et les enseignes multicanales comme la Redoute et la Fnac se distinguent sur le e-commerce transnational.




SEO : vers la fin du guest-blogging ?

Matt Cutts, le responsable de Google Webspam, a traité à maintes reprises les questions relatives au guest-blogging et la manière dont Google considère cette pratique très répandue sur le web. Dans sa dernière intervention sur le sujet, le bloggeur s'est montré plus explicite : la firme de Mountain View renforcera de plus en plus son combat contre le guest-blogging dans les mois à venir. Car selon l'expert de l'entreprise, cette technique utilisée pour le SEO n'est ni plus ni moins que du spam et doit être considérée comme néfaste, voire dangereuse. Ces paroles, même si elles n'ont pas été réitérées par d'autres responsables Google, soulèvent plusieurs questions sur l'avenir du guest-blogging chez les experts du SEO. Le géant américain préparerait-il un nouvel algorithme portant le nom d'un animal en noir et blanc, programmé pour traquer les guest-bloggers ? Le suspense reste entier...



Yahoo! détrône Google... aux États-Unis

C'est certainement LA grande nouvelle de ce début d'année : Yahoo! aurait dépassé Google sur le segment des recherches via ordinateur en décembre 2013 aux USA. Ces révélations sont l'oeuvre du cabinet ComScore, qui crédite le géant de Mountain View de 193 millions de visiteurs uniques, contre 195 millions pour la firme dirigée par Marissa Meyer. Le rôle de cette dernière dans la renaissance de Yahoo! est d'ailleurs primordial, indique le bureau d'études. L'entreprise de Sunnyvale pourra-t-elle rééditer cet exploit durant les mois à venir ?




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Blog Prediseo - Outil de référencement naturel et payant © 2013. Tous droits réservés. Prediseo est une marque communautaire déposée par la SAS ALTER ALGO au capital de 120 500€.
Top