D'après l'observation de Radware, les pages web de tous les sites e-commerce connaît une hausse de plus de 20% depuis le début de cette année.


Méthodologie : Notez que Radware a sélectionné les 100 et 500 sites d'e-commerce à plus forte audience indexés par Alexa. Avec cette méthode, le journaliste a ensuite utilisé ses outils de vérification technique pour les examiner.

Notez que ces derniers trimestres, 500 sites moyens d’e-commerce atteignent 9,3 secondes au lieu de 7,7secondes durant la même époque de l’année dernière. De ce fait, il y a donc eu une augmentation de 21% pour le site d’e-commerce. Ces statistiques sont issues de l'étude de la plate-forme réalisée par Radware où il nous indique la situation préoccupante de ce site.

Notez que plusieurs sites e-commerce sont pénalisés par le moteur de recherche

L’étude portée les sites e-commerce indique la lenteur du chargement de la page. Encore, selon Radware la durée du chargement d’une page web sur un an pourrait passer de 8,2 à 10 secondes.

Cette lenteur pourrait causer le désistement des internautes à vouloir se connecter, d'où la perte de rendement très importante d’un site web. Tammy Everts experte en performances web affirme qu’en moyenne, 57% des visiteurs ferment une page web au bout de 3 secondes de chargement. Il y a juste une minorité qui persiste à surfer au-delà des 8 secondes et il n’y a que 1% des visiteurs qui surfent encore sur le site.

Les sites les plus visités peuvent mettre jusqu’à 5 secondes avant l’apparition de la page d’accueil. Ces tests sont toujours effectués avec les 100 premiers sites les plus prisés par les internautes et aussi ceux à plus fort trafic. Avec une lenteur d’affichage pareil, il n’y a que 20% des surfeurs qui arrivent à attendre l’affichage de la page en dessous de 3 secondes. Quant aux autres pages web, il met encore plus de temps à charger au-delà des 8 secondes ou plus pour certaines.

Toujours, d’après Tammy Everts la lenteur des performances du chargement des sites d’e-commerce provient surement de l’existence des images à haute résolution sur le site. Il peut aussi être issu des outils de Web Analytics où il est indispensable d’utiliser des traqueurs dans le code HTML. Ces outils peuvent aussi être le facteur d’alourdissement des pages.

Des pages de plus en plus volumineuses

Il faut savoir que les sites d’e-commerce perdent en performance au lieu d’être améliorés à cause des fichiers CSS, ainsi que des images existant sur la page. En conclusion, le nombre moyen de ressources liées aux pages est passé de 86 à 96. Ce qui donne une hausse de 12%.

Ce qui est étonnant, c'est aussi le poids des pages explose de 40% contrairement au premier trimestre 2013. Auparavant, si la taille des pages était de 1007Kb, maintenant il est passé à 1410 Kb.
Un recours croissant aux réseaux de diffusion de contenu

Malgré les mauvaises appréciations de cette contre-performance, il faut reconnaître que l'emploi d’un CDN ou encore appelé réseaux de diffusion de contenu est actuellement mise en valeur et progresse en ce moment. Au moins, 80 sites e-commerce utilisent maintenant un CDN, alors qu’auparavant il n'y avait que 74%. Dorénavant, 93% des internautes utilisent en tant qu’outil le kee-alive.

Cependant, Il reste plusieurs perfectionnements techniques à faire pour améliorer la performance d’un site web. Quelques techniques de base sont donc à prendre en compte pour rendre l'image moins volumineuse car peu des tops 100 des sites ne zippent leurs images. Il n’y a encore que 10% des sites de ce top 100 qui use de l'art du JPEG progressif pour une résolution moins imposante.

En résumé, il y a encore du travail à faire pour les directions techniques afin d’optimiser une page web et de l’affiner en usant des techniques basiques.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Blog Prediseo - Outil de référencement naturel et payant © 2013. Tous droits réservés. Prediseo est une marque communautaire déposée par la SAS ALTER ALGO au capital de 120 500€.
Top